Magazine sur la vie en Israël

Le livre de cuisine ‚Jerusalem’ est un beststeller

dans Entre les Lignes

Normalement, pour que les livres de cuisine se vendent bien ils doivent être rédigés par des chefs célèbres, mais il y a des exceptions, des livres de cuisine qui deviennent des best-sellers grâce au bouche à oreille. „Jerusalem – A Cookbook“  est en passe de devenir un classique d’après le New York Time. Depuis sa parution en automne dernier, l’ouvrage édité en anglais a été vendu à plus de 400 000 exemplaires.

Le livre a été réalisé par deux chefs nés à Jérusalem et ayant grandi dans cette ville, Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi. Les deux hommes ont émigré depuis longtemps et ont tous deux, en tant que chroniqueurs culinaires et auteurs connus et appréciés de livres de cuisine, un cercle de lecteurs fidèles dans les pays anglophones. Avec leur ouvrage „ Jérusalem“, ils rendent hommage à leur ville natale. Sami Tamimi est un Musulman de Jérusalem Est et Yotam Ottolenghi un Juif de Jérusalem Ouest. Leur coopération et les recettes publiées dans le livre sont particulièrement représentatives du melting-pot culturel et culinaire qu’est Jérusalem. L’ouvrage présente une cuisine méditerranéenne extrêmement variée avec des influences arabes et est-européennes et il propose une abondance de plats végétariens plus appétissants les uns que les autres.

Depuis janvier, le livre – avec de superbes photos et des informations très intéressantes sur Jérusalem – est également proposé en allemand. „Patates douces grillées aux figues fraîches“, „Na’ama’s Fattoush“… Bétéavon, bon appétit !

Autres informations :

Il ne manque pas un ingrédient à „Jerusalem“ (en anglais), NYTimes.com, 31.07.13
http://www.nytimes.com/2013/07/31/dining/jerusalem-has-all-the-right-ingredients.html?pagewanted=all&_r=0

Jerusalem – un livre de cuisine, Amazon.de
http://www.amazon.de/dp/3831023336

Plus de Entre les Lignes

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
En Haut