Magazine sur la vie en Israël

Noël en Israël

dans Entre les Lignes/Rapport mensuel

Bien qu’Israël soit le pays où Jésus est né, il n’est pas toujours évident de ressentir l’esprit de Noël au Proche-Orient. Nous avons parlé avec plusieurs personnes qui y parviennent malgré tout….

Par Katharina Höftmann

Le Père Noël de Jaffa vient d’Italie, tout comme les rennes, les anges et les bonshommes de neige. Vis-à-vis du port avec ses vieux chalutiers, Jaffa, dont les palmiers éclairés remplacent les sapins, offre une ambiance très spéciale. En installant pour la première fois un marché de Noël au sud de la ville, la municipalité de Tel-Aviv voulait apporter „l’esprit de Noël“.  Des représentations pour les enfants, l’éclairage festif de l’arbre de Noël et des cours de cuisine sont certains des points forts proposés par les organisateurs. Et quand le badaud se dirige le soir vers les rues venteuses de la vieille ville où les températures ne sont guère plus élevées que dans certaines métropoles européennes, il peut presque s’imaginer, en voyant au loin  le marché de Noël, qu’il se trouve à Berlin ou à Zurich.

Le marché de Noël à Jaffa (photo : KHC)
Le marché de Noël à Jaffa (photo : KHC)

Guirlandes de lumière, étoiles et anges de Noël à Eilat

Pour Barbara Pfeffer, Consule honoraire d’Allemagne à Eilat, les décorations de Noël sont indispensables à cette fête : pendant plusieurs jours, la maison est réaménagée, les meubles sont déplacés, des guirlandes de lumière suspendues, des étoiles accrochées, les rideaux changés jusqu’à ce que la maison rutile et brille de mille feux et que l’immense table de la salle à manger soit dressée. A noter toutefois que ses figures en porcelaine viennent en grande partie d’Allemagne et non pas d’Italie. Quant à l’ange de Noël, il cohabite sans problème avec la ’Hanoukia, le chandelier qui porte les bougies de ’Hanoucca, la fête juive des lumières.

Décorations de Noël chez Barbara Pfeffer (photo : privée)
Décorations de Noël chez Barbara Pfeffer (photo : privée)

Pour Barbara Pfeffer, qui vit depuis trente ans en Israël, fêter Noël est une obligation de coeur, même au Proche-Orient. „Nous avons toujours célébré Noël chez nous à Eilat, pas en tant que fête religieuse mais en tant que réunion traditionnelle chaleureuse et conviviale, d’abord avec mon fils et les enfants du voisinage qui aidaient chaque année à décorer le sapin et aujourd’hui – mon fils ayant quitté la maison –  avec de nombreux invités“. Les étudiants germanophones de l’université Rabin à Eilat ne sont pas les seuls à admirer les superbes décorations de Noël. Barbara Pfeffer invite aussi des amis et des connaissances de tous âges et de toutes religions. Pour la Consule honoraire, il est de coutume à la fois de servir du vin chaud et des pommes d’amour et de lancer un appel aux dons en lieu et place des cadeaux. „Les journées sont agitées et fatigantes, mais voir le visage de mes hôtes – quel que soit leur âge et leur origine – s’illuminer et les voir également s’extasier comme des enfants devant les décorations et les plats est la meilleure des récompenses et justifie tous mes efforts ».

Les commerçants ont découvert le potentiel de Noël

Alors qu’il était impensable, il y a encore quelques dizaines d’années, de fêter Noël dans l’Etat juif, le petit commerce et la gastronomie ont découvert le potentiel de cet événement et on trouve maintenant dans les boutiques et les restaurants de plus en plus de décorations à la fois pour ’Hanoucca et pour Noël, par exemple des guirlandes de lumière ou des arbres décorés. On aurait pu penser que fêter Noël dans le pays qui a vu naître Jésus est une évidence, or le fait est qu’en Israël on doit chercher Noël comme l’aiguille dans la fameuse botte de foin (de la crèche bien sûr). Pour peu qu’on ne soit pas dans des villes également imprégnées de culture chrétienne comme Nazareth, Jaffa ou Jérusalem, on pourrait passer complètement à côté de cette fête de l’amour qui implique, dans des pays comme l’Allemagne ou la Suisse, des jours et des jours de préparation fébrile et d’agitation.

De nombreux Israéliens apprécient, certes, les marchés de Noël à l’étranger mais ils ont du mal à se faire une idée précise de cette fête chrétienne dans leur propre pays. „J’aimerais bien fêter Noël avec la famille israélienne de mon mari, mais ils n’apprécient pas vraiment“ explique Haike Winter qui vit en Israël depuis 1997 et habite avec son mari et son fils de six ans dans un kibboutz au nord du pays. Pour son fils Sinaï notamment, les chaussettes de Noël et les cadeaux font partie de la tradition. Et même si Haike Winter se languit parfois de l’ambiance particulière qui règne en cette période en Allemagne d’où elle est originaire, elle apprécie le fait qu’en Terre Sainte tout ne tourne pas autour des achats de Noël et des repas. „A la fin, tout ce cirque en Allemagne m’a beaucoup dérangée. Et nous n’avons plus envie non plus de nous trouver dans le froid“.

Haike Winter et son fils avec le Père Noël à Haïfa (photo : privée
Haike Winter et son fils avec le Père Noël à Haïfa (photo : privée

Noël sans le stress des cadeaux et des repas

Il n’en reste pas moins que de nombreux expatriés se rendent dans leur famille pour les fêtes, à l’instar de Dania Zatorski originaire de Suisse. „Chez nous, en Israël, on retrouve l’esprit de Noël car je fais des petits gâteaux et nous fêtons chaque année „christmuca“, c’est-à-dire l’avent pendant ’Hannouca  avec tous nos amis juifs et chrétiens en proposant du vin chaud, des pâtisseries de Noël, des latkes et des beignets, mais pour les fêtes nous nous rendons en Suisse pour retrouver la famille“. Certains expatriés saisissent au contraire la chance unique qui leur est offerte par Israël de visiter le marché de Noël à Nazareth ou de se rendre à la messe de minuit à Jérusalem ou à Bethléhem. Et l’avantage majeur de fêter Noël en Israël est qu’en cherchant bien on peut le trouver sans pour autant devoir passer des heures à faire la cuisine et écumer les magasins pour dénicher des cadeaux.

Eclairage de Noël dans un restaurant de Tel-Aviv (photo : KHC
Eclairage de Noël dans un restaurant de Tel-Aviv (photo : KHC

Autres informations :
Liste, fournie par le ministère des Affaires étrangères, des festivités de Noël en Israël (en anglais) http://mfa.gov.il/MFA/IsraelExperience/Religion/Pages/Christmas-festivities-inIsrael-2015.aspx

Plus de Entre les Lignes

Lizette, vers midi, mars 2008“ (photo : Naomi Leshem)

Une photo chaque mois  

Avec sa nouvelle exposition „Lizette“ hébergée depuis mai par le Musée d’Israël
En Haut