Magazine sur la vie en Israël

Les enseignants et les éducateurs de la petite enfance menacent de faire grève   

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Près de 16 000 enseignants et éducateurs de la petite enfance ont eu la mauvaise surprise de constater que leurs salaires ne leur avaient pas été versés ou seulement en partie. Apparemment, le ministère de l’Education avait tout simplement décidé – sans en avertir le corps enseignant – de réduire ou de supprimer le paiement des déplacements. Par ailleurs, un certain nombre de salaires n’ont pas été virés à cause d’erreurs au sein du ministère.
„Les frais de déplacement ne sont pas le seul point d’achoppement, d’autant qu’il s’agit d’un problème récurrent“ a déclaré l’enseignante spécialisée Shiri Amir. „Par le passé, il m’est arrivé de devoir attendre deux mois pour recevoir mon salaire. Nous autres enseignants aimons notre travail et ne faisons que réclamer notre dû. Nous sommes une nouvelle génération d’éducateurs qui disent haut et fort „cela suffit“.

L’avenir est dans la formation. Les enseignants israéliens sont furieux de ne pas avoir reçu leur salaire (photo : Tcodl/Wikimedia)
L’avenir est dans la formation. Les enseignants israéliens sont furieux de ne pas avoir reçu leur salaire (photo : Tcodl/Wikimedia)

„Nous ne sommes plus disposés à accepter cela et à nous taire„. Le syndicat des enseignants a rejeté à l’unanimité l’offre du ministère de constituer un comité pour régler le problème. „Nous en avons assez des comités“ a écrit Ran Erez, le président du syndicat. „La directrice générale du ministère n’a pas besoin d’un mois pour étudier le dossier : (Mi’hal) Cohen est parfaitement au fait du traitement dégradant systématique du corps enseignant“. Si le problème subsiste après les vacances de Souccot, le syndicat des enseignants appellera à la grève.

Autres informations :
Le corps enseignant menace de faire grève (en anglais), Ynet, 23.10.16
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4869354,00.html

Plus de Culture & Sports

Notre cabane. Au centre de la table sont posées les quatre espèces végétales (photo : KHC).

Une visite inattendue

Ce samedi soir, juste avant Souccot (la Fête des Cabanes), je sortais
En Haut