Magazine sur la vie en Israël

Un film sur des Arabes israéliennes installées à Tel-Aviv montre des mondes inconnus

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Les cinéastes arabes et les scénarii consacrés à la société arabe ont actuellement le vent en poupe en Israël. Le dernier succès au box-office „Bar Bahar – In Between“ du réalisateur arabe Maysaloun Hamoud présente une facette inédite de la société arabe : les trois protagonistes du film sont des jeunes femmes arabes qui vivent en colocation à Tel-Aviv, loin de leur communauté respective. Layla, la musulmane libérale, est avocate et aime faire la fête. Salma, issue d’une famille conservatrice d’Arabes chrétiens est lesbienne et Nour, une musulmane très croyante, est violée par son fiancé.

Le film, qui a reçu le premier prix au festival international du film de Haïfa, montre comment ces femmes cherchent leur place entre leur famille traditionnelle et une ville moderne au sein de laquelle elles subissent des discriminations nombreuses. Le film fait également le portrait de la ville arabe israélienne Umm Al-Fahm dont la municipalité vient d’appeler au boycott du film.

Les trois protagonistes du film „Bar Bahar – in Between“ ne correspondent pas au cliché que les conservateurs ont des jeunes Arabes (photo : Festival du film de Haïfa)
Les trois protagonistes du film „Bar Bahar – in Between“ ne correspondent pas au cliché que les conservateurs ont des jeunes Arabes (photo : Festival du film de Haïfa)

Autres informations :
Bande annonce du film Bar Bahar – In Between (en anglais)

Plus de Culture & Sports

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
Petit plus : la surprise qui se peint à chaque fois sur le visage du vendeur de shawarma ne cesse de m’enchanter.

L’or des Irakiens 

E‘hha amba shela‘hem ? – Ce qui pourrait sonner comme une déclaration
En Haut