Nouveaux standards pour la prise en charge des sans-abri

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Après la publication par le journal ‚Haaretz‘ d’un article précisant que des demandes de secours avaient été refusées par les offices d’aide aux sans-abri au prétexte que ces derniers n’avaient pas l’air ‚sales’ ou qu’ils étaient en contact avec leur famille, la définition de ce qu’est un sans-abri dont disposent les administrations chargées de les aider va être modifiée. En effet, cette définition, remontant aux années quatre-vingt-dix, précise qu’un sans-abri est une personne ‚négligée physiquement ou émotionnellement et n’ayant pas ou pratiquement plus de contacts avec sa famille. Un sans-abri ne cherche pas à modifier sa situation et n’est pas en mesure de mener une vie normale’.

Le ministère responsable a indiqué il y a déjà plusieurs mois travailler sur une révision de la version en cours, jusqu’ici sans résultat concret. Il n’en reste pas moins que le problème, après des années d’incurie, revient lentement sur le devant de la scène et que le ministère des Affaires sociales, après avoir ouvert l’année dernière un foyer pour les sans-abri, vient d’annoncer qu’il est prévu d’en ouvrir un second.

Il est certain que ce sans-abri à Tel-Aviv répond à la définition actuelle de l’office d’aide (photo : Pixabay)
Il est certain que ce sans-abri à Tel-Aviv répond à la définition actuelle de l’office d’aide (photo : Pixabay)

Autres informations :
Qui est considéré comme un sans-abri ? (en anglais), Haaretz, 09.01.18
https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.833806