Magazine sur la vie en Israël

Suppression plus fréquente des messages haineux sur les réseaux sociaux

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

La cyber-unité du ministère israélien de la Justice signale régulièrement les messages haineux publiés sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter et, comme le montre le rapport pour 2017, le succès est au rendez-vous. En effet, sur les milliers de signalements, près de 85 pour cent ont été supprimés. Par rapport aux 70 pour cent en 2016, la progression est relativement satisfaisante.

Jusqu’à présent, le ministère s’est surtout penché sur les messages incitant à la violence ou au meurtre d’organisations terroristes ou de particuliers mais à l’avenir il combattra également la violence sexuelle. A noter que d’après la cyber-unité certaines entreprises sont plus compréhensives que d’autres. C’est ainsi que Google et Facebook réagissent généralement très vite alors que Twitter et WordPress ne sont pas toujours très coopératifs.

 On commence par brûler les drapeaux israéliens puis on poste la photo sur Facebook ou d'autres réseaux sociaux (photo : 27zapata / Imanol Epelde Pagola/ Wikimedia commons)
On commence par brûler les drapeaux israéliens puis on poste la photo sur Facebook ou d’autres réseaux sociaux (photo : 27zapata / Imanol Epelde Pagola/ Wikimedia commons)

Autres informations :
Combat contre les messages haineux (en anglais), Calcalist, 29.12.17
https://www.calcalistech.com/ctech/articles/0,7340,L-3728439,00.html

Plus de Culture & Sports

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
Petit plus : la surprise qui se peint à chaque fois sur le visage du vendeur de shawarma ne cesse de m’enchanter.

L’or des Irakiens 

E‘hha amba shela‘hem ? – Ce qui pourrait sonner comme une déclaration
En Haut