Magazine sur la vie en Israël

Sauvetage des tortues de mer

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Israël ne ménage pas ses efforts pour protéger les tortues de mer qui sont une espèce fortement menacée. Comme chaque année début mai, des inspecteurs de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs vont rechercher les nids sur les plages afin de déposer les œufs sur des aires de reproduction protégées.

En Israël, le principal danger est constitué par les filets de pêche a expliqué Yaniv Levy, responsable du centre de sauvetage des tortues de mer au journal Haaretz, mais les opérations militaires et Ies activités des sociétés gazières et pétrolières sont également une menace. Ces dernières, toutefois, sont de plus en plus soucieuses de la sauvegarde de ces animaux à carapace. La date de leurs travaux est déplacée compte tenu de la période de ponte et des chaînes de protection sont installées pour éviter tout contact des tortues avec les foreuses. Par ailleurs, les murs de certains restaurants de plage ont été démolis sur instruction du ministère de l’Environnement car ils gênaient les tortues en période de ponte.

L’espèce la plus menacée est la tortue verte dont une vingtaine de femelles seulement cherchent, chaque année, une place en Israël pour pondre leurs œufs. A l’heure actuelle, les défenseurs de la nature aménagent une plage qui sera exclusivement réservée aux tortues vertes.

Une tortue marine soignée dans le centre de sauvetage (photo : Yaniv Levi)
Une tortue marine soignée dans le centre de sauvetage (photo : Yaniv Levi)


 Autres informations : 

Protection des tortues marines en Israël (en anglais), Haaretz, 05.04.18

https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-fight-to-save-mediterranean-turtles-successful-but-far-from-over-1.5977239

Plus de Culture & Sports

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
Petit plus : la surprise qui se peint à chaque fois sur le visage du vendeur de shawarma ne cesse de m’enchanter.

L’or des Irakiens 

E‘hha amba shela‘hem ? – Ce qui pourrait sonner comme une déclaration
En Haut