Magazine sur la vie en Israël

Le gouvernement simplifie la procédure d’enregistrement des Araméens

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Selon une nouvelle loi approuvée par la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, il va devenir encore plus facile pour les Chrétiens israéliens de se faire enregistrer par le ministère de l’Intérieur comme Araméens au lieu d’Arabes. Il n’auront pas à remplir  de formulaires compliqués ni à payer la moindre taxe. Par ailleurs, il sera possible à une seule personne d’établir la demande pour plusieurs membres de sa famille.

Un pourcentage relativement important des quelque 127 000 Arabes chrétiens vivant en Terre Sainte se définit comme Araméen et non pas comme Arabe. Selon les estimations parues en 2016 dans le journal Haaretz, environ 13 000 Chrétiens répondent aux critères définissant les Araméens. De nombreux „Arabes“ chrétiens voient dans cette mesure la possibilité de se distinguer des Arabes musulmans. En effet, la plupart des Arabes chrétiens servent, par exemple, dans l’armée israélienne. De plus, ils représentent l’une des minorités les mieux éduquées du pays. Il faut savoir aussi que dans les villes islamo-chrétiennes comme Nazareth les Chrétiens ont été en butte, ces dernières années, à des attaques répétées de la part des Musulmans, ce qui pourrait être une raison supplémentaire pour eux de se démarquer.

Vue sur l’église de l’annonciation et sur la ville de Nazareth (photo : Zairon/Wikimedia Commons).
Vue sur l’église de l’annonciation et sur la ville de Nazareth (photo : Zairon/Wikimedia Commons).

Autres informations :
Simplification de l’enregistrement pour les Araméens (en anglais), Ynet, 15.01.17
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4907644,00.html

Plus de Culture & Sports

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
Petit plus : la surprise qui se peint à chaque fois sur le visage du vendeur de shawarma ne cesse de m’enchanter.

L’or des Irakiens 

E‘hha amba shela‘hem ? – Ce qui pourrait sonner comme une déclaration
En Haut