Magazine sur la vie en Israël

Une nouvelle application contrôle la qualité des pastèques

dans Culture & Sports/Economie & Innovation

La pastèque, délicieusement désaltérante, est le fruit phare de l’été israélien et il ne se passe guère de jour sans qu’on la dévore à pleines dents. Il est donc d’autant plus rageant de tomber sur une pastèque décevante parce que pas assez mûre.

C’est ce qui est arrivé à Samah Abed Alehlim, étudiant au Technion. Il avait acheté une pastèque de qualité inférieure, insuffisamment sucrée, et sa mère le lui avait reproché en termes vifs. Jurant qu’on ne l’y prendrait plus il a développé, avec deux camarades d’études et après plusieurs entretiens avec des experts d’Oxford et du MIT, une méthode permettant de choisir facilement la bonne pastèque. Le fruit est analysé à l’aide d’une application sur smartphone et des paramètres spécifiques sont vérifiés (par exemple la couleur, l’aspect de la chair, etc.). Seul problème pour le client du supermarché : pour analyser la pastèque il faut un capteur supplémentaire. Il reste donc à espérer que les supermarchés permettront à l’avenir d’exploiter ce développement technologique afin que nous ne rentrions plus jamais à la maison avec une pastèque ne répondant pas à nos attentes.

Jusqu’ici, il était impossible de savoir à quoi la pastèque ressemblait à l’intérieur sans l’ouvrir. Une nouvelle application va changer la donne (photo :http://www.mainifrutta.com/de/angurie).
Jusqu’ici, il était impossible de savoir à quoi la pastèque ressemblait à l’intérieur sans l’ouvrir. Une nouvelle application va changer la donne (photo :http://www.mainifrutta.com/de/angurie).

Autres informations :
Des Israéliens développent une application pour analyser les pastèques, Ynet, 23.06.16
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4819809,00.html

Plus de Culture & Sports

La statuette est maintenant exposée dans le Musée d’Israël à Jérusalem (photo : Musée d’Israël, Laura Lachman)

Qui est ce roi ?

Les archéologues n’ont toujours pas identifié la statuette d’une tête couronnée trouvée
Petit plus : la surprise qui se peint à chaque fois sur le visage du vendeur de shawarma ne cesse de m’enchanter.

L’or des Irakiens 

E‘hha amba shela‘hem ? – Ce qui pourrait sonner comme une déclaration
En Haut