Magazine sur la vie en Israël

Pour que soucca rime uniquement avec joie

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Après le nouvel an juif, les festivités se poursuivent en Israël. Souccot (fête des cabanes), qui commencera mercredi et durera sept jours, célèbre dans la joie l’assistance divine reçue par les enfants d’Israël lors de l‘exode. Des cabanes qui sont ensuite plus ou moins richement décorées sont montées dans les jardins ou sur les balcons et terrasses et servent de salle à manger pendant les sept jours que dure la fête, parfois aussi de chambre à coucher. Pendant Souccot, la physionomie des villes israéliennes change car les particuliers ne sont pas les seuls à monter des cabanes. Pratiquement chaque café et restaurant installe la sienne à l’attention des clients.

Suivant le modèle, le montage de la cabane est plus ou moins aisé, sans compter que chacun est plus ou moins habile de ses doigts. Ceci explique les nombreux accidents de souccot : la liste est longue et nul ne la connaît mieux que le Magen David Adom (équivalent israélien de la Croix rouge) qui, cette année encore, a publié une liste des précautions à observer pour éviter les blessures afin que chacun fête dans la cabane et dans la joie et non pas sur un lit d’hôpital ou aux urgences.

 Cabane toute simple à Herzliya (photo : RonAlmog pour Wikipedia)
Cabane toute simple à Herzliya (photo : RonAlmog pour Wikipedia)

Autres informations :

Blessures pendant le montage de la soucca (en anglais), Jpost, 01.10.2017

http://www.jpost.com/Israel-News/Injuries-reported-from-building-sukkot-506400

Plus de Culture & Sports

Lizette, vers midi, mars 2008“ (photo : Naomi Leshem)

Une photo chaque mois  

Avec sa nouvelle exposition „Lizette“ hébergée depuis mai par le Musée d’Israël
En Haut