Magazine sur la vie en Israël

Archives

économie - page 2

Le taux de chômage en Israël est supérieur aux chiffres officiels

dans Entre les Lignes

Un représentant de l’Institut national d’assurance a précisé que le taux de chômage en Israël est non pas de 5,6 pour cent comme l’indiquent les chiffres officiels mais de 9 pour cent chez les femmes et de 7,2 pour cent chez les hommes. Cet écart s’explique par le fait que certains Israéliens en recherche d’emploi…

Suite ..

L’économie israélienne conserve sa note A1

dans Entre les Lignes

Deux agences de notation internationales ont accordé la note A1 à l’économie israélienne. Moody’s a confirmé la note de crédit A1 en soulignant la perspective économique stable malgré l’opération „Bordure protectrice“ de l’été dernier. Le A1, qui est la cinquième meilleure note sur l’échelle de notation, est attribué pour un climat d’investissement de qualité moyenne…

Suite ..

Croissance de l’économie israélienne et baisse du chômage

dans Entre les Lignes

Selon le Dr Adam Reuter, directeur général de la société conseil „Financial Immunities“ et président de „Reuter-Maydan Investment House“, les dernières données économiques laissent présager, eu égard au développement observé ces trente dernières années, un maintien de la bonne conjoncture économique. Le principal indicateur de cette tendance favorable est le PIB qui est passé de…

Suite ..

L’appréciation du shekel nuit à la compétitivité d‘Israël

dans Entre les Lignes

„Suite à la chute du dollar par rapport au shekel nos coûts ont augmenté de 20 pour cent, d’où une diminution de nos marges qui nous contraint à chercher d’autres solutions“. Arie Levin, directeur de la firme de microélectronique „AVX Corp“, n’est pas un cas isolé. De nombreuses sociétés israéliennes doivent faire face au même…

Suite ..

Selon un rapport de l’OECD la situation économique en Israël est globalement bonne, mais des hausses d’impôts sont recommandées

dans Entre les Lignes

D’après les économistes de l’OCDE qui se sont rendus en Israël ces derniers mois, pour que le pays atteigne le déficit public visé de 3 % sans augmenter les impôts, il faudrait une croissance d’au moins 4 %. Or, d’après de récentes estimations, la hausse du PIB ne dépassera pas 3,6 %. Toutefois, les experts…

Suite ..

En Haut