Magazine sur la vie en Israël

Gastronomie : ni carte ni menu et chacun paie ce qu’il veut

dans Culture & Sports/Entre les Lignes

Le célèbre restaurant „Joz ve Loz“ au sud de Tel-Aviv est une véritable institution. Depuis longtemps déjà, son menu variait régulièrement en fonction des achats du cuisinier mais depuis un an l’établissement, fondé par un couple de lesbiennes, a révolutionné son concept en supprimant la carte et en laissant chaque client décider du montant qu’il paiera en fin de repas.

Notre aimable serveuse nous demande en préambule s’il y a des aliments que nous ne mangeons pas puis elle égrène la liste des plats jusqu’à ce que nous l’arrêtions en disant „Ok, c’est bon, cela nous suffit“. Ce soir-là, il y a, entre autres, du ceviche, du tartare ainsi que des pâtes aux moules. La serveuse nous explique que le nouveau concept a été salué avec enthousiasme. Le restaurant est toujours plein. De plus, les serveurs perçoivent un salaire fixe et gagnent mieux leur vie que la plupart de leurs collègues dont le salaire est principalement constitué de pourboires, ce qui n’empêche pas que le service est absolument irréprochable. Nos verres de vin sont régulièrement remplis et comme le client ne paie pas au verre, rien n’empêche de se faire resservir seulement une gorgée. Après le repas, nous avons payé la somme que nous aurions déboursée pour les plats et la boisson dans n’importe quel restaurant de Tel-Aviv, soit 150 shekels par personne (environ 38 euros, 43 CHF).

L’auteure de l’article, toujours soucieuse de cerner au mieux son sujet, a mangé à satiété les délicieux plats proposés par le restaurant (photo : Elah Barshi)
L’auteure de l’article, toujours soucieuse de cerner au mieux son sujet, a mangé à satiété les délicieux plats proposés par le restaurant (photo : Elah Barshi)

Autres informations : 

Joz ve Loz sur Facebook

https://www.facebook.com/JozVeLoz

Plus de Culture & Sports

Capture d’écran d’une vidéo sur Ynetnews.com

Soudain la pluie

Alors que les premières chutes de pluie ne sont normalement pas attendues
En Haut